J’avais proposé ce texte, il y a quelques années, aux « Amazones de la Liberté », association qui apparemment n’existe plus. Nous le postons aujourd’hui ici, en le modifiant très modérément, pour affirmer haut et fort ce qui anime chaque femme musulmane, et au-delà de toute religion, chaque femme libre et affirmée. Parce que nous avons toutes été ou au moins avons aspiré à être un jour une militante pour les droits de la femme, ou une Amazone de La Liberté. Grande pensée à mes soeurs amazones qui nous manquent et que l’on n’oublie pas.

image

Provocation ? Violence ? Agressivité ? Féminisme ?

D’aucuns pourraient s’interroger sur la véritable finalité des Amazones de la Liberté… un nom qui frappe et parfois choque.
Mais beaucoup seraient surpris de voir ce qui se cache derrière.

Ni provocation, ni violence, ni agressivité, ni ce qu’on appelle féminisme (ou alors féminisme dans son sens le plus noble et profond). Ces femmes regroupées derrière ce projet n’ont qu’à cœur de ramener un peu de sens au sublime slogan français : « Liberté, Fraternité, Egalité. »
Marquer l’esprit, être reconnue comme âme sensible et pensive. Il fallait user de courage pour aboutir à cette fin, et le nom amazone, regroupant à la fois l’idée de force et de grâce (ce que nous inspirerait les monteuses de chevaux), de liberté et de nature (galopant dans les champs…) a su bien faire l’affaire. Suffisamment de force pour marquer les esprits, suffisamment de finesse pour qui voudrait creuser. Une fois de plus : les choses ne peuvent être jugées à leur simple surface.

Ainsi nous – car la femme libre que je suis a rejoint ces Dames l’espace d’une réflexion – avons décidé de prendre la parole. Nous avons souhaité, avec détermination et bravoure, monter ces chevaux idéologiques pour faire face à l’injustice qui s’installe en notre pays.
Mais reconnaissant pleinement la complémentarité qui existe entre l’homme et la femme, nous n’avons pas et n’allons pas rejeter nos alliés. Tout nouveau cavalier est bienvenue pour avancer à nos côtés dans cette cause. Toute cavalière, quelques soient ses croyances ou convictions est également la bienvenue.

« La liberté ne se donne pas, elle s’arrache ! » Mais cette force que nous revendiquons n’est pas de celles qui devraient effrayer. Il y a la force de l’audace, la force du courage, la force des mots, la force de la beauté. Ayant appris que l’on ne peut se faire comprendre qu’en usant du langage employé par son interlocuteur, nous avons désiré doter notre esprit de tout outil utile au bon moment. Aussi nous adapterons-nous comme il se doit.

Il ne s’agit pas d’imposer, il ne s’agit pas de convaincre. Notre objectif est de pouvoir simplement vivre nos principes et idéologies de façon libre et sans avoir à rendre de compte pour nos choix.
Or, notre tenue vestimentaire est pour nous bien plus qu’un simple style ou vêtement. Pour beaucoup il y aura même une approche spirituelle, une forme d’ascension vers le meilleur.
Certaines désirent porter des mini jupes, des décolletés, ou autre tenues plus dénudées encore, et elles aiment à plaire, être regardées, admirées. Certaines autres le font simplement car c’est ce qu’elles aiment. Nous, nous désirons porter plus de tissus, plus de vêtement, et nous ne demandons rien. Ni à plaire, ni à déplaire. Ni à attirer le regard, ni à le repousser. Nous n’aspirons qu’à être nous-mêmes, et ce choix est un choix qui se fait en notre âme et conscience, un choix qui ne peut être limité à une influence extérieure. Quelque chose que vous autres femmes connaissez également ! Nous aussi désirons être libres de nous vêtir à notre guise.

Nous, femmes musulmanes, avons décidé de nous battre (au sein de cette association et au quotidien) pour reprendre cette parole que l’on nous a arrachée. Aucun homme n’est derrière notre organisation, aucun gourou, aucun époux, père, frère ou oncle… Nous sommes volontairement là et libres, sans aucune pression extérieure.

Quel est notre but ? Que désirons-nous ? Simplement ce qui devrait être accordé à chaque vivant : le respect ! Et dans cet esprit, nous souhaitons voir toutes les lois liberticides et discriminantes abrogées. 

Mais au-delà d’une lutte sur le terrain législatif, notre lutte se fait aussi sur un terrain plus humain. Nous voulons que vous compreniez, vous peuple français, que nous avons entendu votre ras le bol, que nous avons vu votre mécontentement, que nous avons noté votre crainte de perte sur le niveau culturel.
Mais votre culture est-elle si faible qu’elle souffrirait de cohabitation ? N’est-ce pas le contraste qui rend une couleur encore plus vive ? N’est-ce pas la diversité qui lui donne plus de charme et valeur ?
Nous ne désirons pas marcher sur vos us et coutumes. Nous n’envahissons pas la France. Nous n’envahissons pas vos quartiers. Nous sommes nous aussi citoyens français
et nous aussi nous sommes la France. Votre crainte n’est pas justifiée. Nous désirons simplement poursuivre nos vies calmement, sortir dans les parcs, faire nos courses, aller au marché, et ce faire en sûreté.

Et votre ras le bol trouve origine dans un leurre.

A force de diabolisation médiatique, on a cherché à nous dépossédé de notre humanité. Mais nous vous le disons : nous sommes tout autant humaines que vous ! Nous nous retrouvons sans doute sur beaucoup de principes. Ne nous craignez donc pas.
Soyez conscients des véritables maux de la France, qui ne sont certainement pas ces appâts factices qui troublent votre vision.

La France est un pays laïc. Aussi ne doit-elle ni promouvoir une Religion, ni en discriminer une autre. Or, faire une Loi intervenant directement sur l’une d’elle, s’est déjà aller à l’encontre du principe de laïcité. Et ne niez pas qu’il s’agit bien de s’attaquer à une Religion… Depuis cette Loi, les gens se permettent plus d’actes d’incivilités, dégradants, agressifs contre les musulmans… Ceci explique cela. 

Ces femmes que nous sommes luttent donc pour leur liberté, et cela ne devrait en réalité frustrer personne. Vous êtes tous, homme ou femme, parfaitement capables de le vivre et comprendre. Et s’il le faut, usez de vos yeux d’enfant : qu’une autre personne ne s’habille pas comme vous, est-ce réellement un mal pour votre bon vivre ?

_______

(L’article fut rédigé sous le nom « numéro 9 », symbole du chiffre impair, et lien au Saint Livre et au 7adith ;)) 

Publicités