Sur ma feuille virtuelle un peu griffonnée, je cherche à trouver les bons mots pour leur montrer mon soutien, mais mon esprit bloque face aux flots impétueux des pensées qui se déchaînent en mon interne.

Il y a juste quelques jours, j’appris que le Président de l’Association Sanabil avait été assigné à résidence, pour des accusations qu’il a lui-même prouvé être fallacieuses (voir pour cela sa déclaration sur leur page F-book).
Je ne peux dire grand chose face à cela, à part exprimer mon sincère regret de voir de telles décisions prises à la hâte et rappeler à chaque musulman de France, que face à la Loi appliquée injustement, un musulman est l’égal d’un autre. L’égalité devant la Loi en ces contextes n’est tristement pas un mythe. Aussi nous faut-il être solidaires.

Ai-je à dire plus encore ? Je le crois bien.

Il y a de cela un an, Alan Henning, était l’otage de ce que l’on nomme l’EI, une nouvelle qui m’avait personnellement profondément bouleversée, ainsi que nombreux autres militants dont j’eus l’honneur de croiser le chemin. J’avais alors posté quelques articles (facilement trouvables sur ce blog) et espérant voir l’appel pour sa libération circuler largement, j’avais contacté quelques associations et webzines musulmans. Pour la majorité d’entre eux, je ne reçus aucune réponse, même si le titre était quelque chose comme : « Aidez à sauver une vie ! »
Il n’y eut que Barakacity qui me répondit, et Q. (Bilal) au nom de l’Association Sanabil.
Il fut donc l’un des rares à montrer sa sympathie et ne resta pas indifférent. Afin d’éviter les polémiques (du genre de celles qui avaient explosé sur la page Fb de Barakacity), il préféra ne rien poster, et je le compris volontiers. Mais il n’ignora pas l’appel, il répondit présent et je crois qu’en cet instant c’est de voir cette union et ce souci sincère pour l’autre qui comptait le plus.

Je le remercie d’ailleurs pour son geste et je remercie Barakacity.

Aujourd’hui, Alan Henning est mort, tué par ceux-là mêmes qui revendiquèrent les attentats à Paris.
Qui sommes-nous alors, humanitaires ou musulmans, sinon les victimes collatérales (voire directes) de leurs agissements ?

La lutte pour la paix, pour un monde plus juste et meilleur où règnent bonté et équité, c’est ce que nous menons. Les gouvernements, qu’ils soient de France, d’Angleterre ou d’ailleurs, ne peuvent-ils pas le constater ?

Je ne connais pas Bilal personnellement, mais au travers de son association, je connais son travail. Si vous jetez un oeil sur leur page Fb ou sur leur site, vous verrez divers appels solidaires, et diverses actions menées contre l’oubli.
J’espère alors que la difficulté dans laquelle lui et d’autres ont été placée sera vite levée par l’Etat et qu’ils pourront retrouver la liberté de mouvement si chère à chaque humain.

A travers ces quelques mots maladroits, je me fais témoin de ce qu’il est de ces âmes désintéressées qui, depuis la nuit des temps, se mettent au service des plus démunis et des délaissés. Je témoigne qu’il est de ceux qui reprirent le flambeau de l’espérance passé de génération à génération, en vue de tendre la main à ceux qui sont trop facilement oubliés.

Les Faqiraat ilaa Rabbinaa lui témoignent tout leur soutien, ainsi qu’elles témoignent leur soutien à tous ces autres mis en difficulté, à Barakacity également dont l’un des membres a été perquisitionné, et à toutes les associations, à tout humanitaire et à toute personne subissant des injustices. 

Nous nous plaçons aux côtés de ceux qui condamnent ces perquisitions et assignations arbitraires.
Nous appelons à une politique plus juste et raisonnée.
Nous appelons au respect de la période de deuil et de recueillement et nous appelons à ce que les amalgames soient évités.

Et vous toutes, nobles âmes, si votre coeur peut répondre à l’élan de solidarité, veuillez prendre part à la cagnotte mise en place pour assister nos frères assignés et leurs familles. Vous la trouverez ici

image

~ Peace’n’prayers ~

Publicités