Samedi 14 Novembre 2015, cinq yéménites ont été libérés de Guantánamo et accueillis par les Émirats Arabes Unis.

Il s’agit de :
Khalid Abd al-Jabbar Muhammad Juthman al Qadasi, âgé de 46 ans;
Sulaiman Awath Sulaiman Bin Ageel al Nahdi, âgé de 40 ans ;
Fahmi Salem Said al Sani, âgé de 38 ans ;
Adil Said al Haj Obeid al Busayss, âgé de 42 ans ;
Ali Ahmad Muhammad al Rahizi, âgé de 36 ans.

Ils avaient été détenus par les États-Unis durant presque quatorze années sans avoir été inculpés ni jugés.
Comme le New York Times le rapporte, cette relocalisation aux Émirats Arabes Unis est la première du genre, car le pays n’avait, jusqu’à lors, accepté qu’un seul détenu en 2008, un de ses ressortissants – Abdullah al-Hamiri.

Cela rappelle également le problème de relocalisation des prisonniers yéménites, le Gouvernement US s’étant longuement opposé à leur rapatriement au Yémen après la tentative d’attentat sur un avion de ligne par Umar Farouk Abdulmutallab, moratoire depuis levé. Mais le Yémen étant aujourd’hui jugé trop instable du fait de la guerre qui secoue le pays, il faut trouver un pays d’accueil pour la réinstallation du reste des citoyens yéménites déclarés transférables

Lors d’une récente interview Obama a réaffirmé son souhait de fermer Guantánamo déclarant : « C’est contraire à nos valeurs. Cela nécessite une énorme dépense d’argent, et ce n’est pas viable. »
Il devrait présenter un projet au Congrès à cette fin, dont la pièce centrale serait de déplacer les 59 détenus dont le transfert n’a pas été recommandé dans une prison aux États-Unis. Une Loi passée par le Congrès interdit pour l’instant à tout détenu d’entrer sur leur territoire.

107 hommes demeurent encore à Guantánamo dont 48 pour lesquels la libération et le transfert vers un pays d’accueil ont été recommandés (39 parmi eux étant yéménites.) Nous espérons qu’ils pourront reprendre une vie des plus calmes et qu’ils sauront se reconstruire au mieux. Nous leur souhaitons tout le succès et qu’Allah les assiste.

(Nous vous informions également sur notre page F-book des autres détenus libérés dont notamment notre frère mauritanien, Ahmed Ould Abdel Aziz, à l’âge de 45 ans.)

Prions pour la libération rapide de ceux qui demeurent encore injustement détenus.

Publicités