Des centaines de morts, une cinquantaine de ponts endommagés, 450 villages complètement sous les eaux, des infrastructures publiques et des terres agricoles détruites, les inondations frappant le Kashmir seraient les pires connues par le pays depuis 22 années.

Les pluies torrentielles, qui ont commencé il y a plus d’une semaine, ont laissé le pays dans un décor tragique et le véritable bilan reste difficile à établir, certains villages étant complètement isolés.

10378946_10152714143339759_5351831891967103015_n

_77425076_77425075

_77425161_023791276-1

_77425163_023791694-1

_77425329_023791238-1

Personne ne vient nous aider. Hier, le CM nous a assuré que le Gouvernement nous fournirait des couvertures et de la nourriture mais rien n'a encore été fait ! Nos enfants meurent de faim !"

Les victimes sur place affirment que le Gouvernement n’a donné aucune alerte de la catastrophe, les laissant dans l’incapacité de faire face aux événements. Ce n’est que tard qu’ils ont émis une alerte.

Plusieurs maisons ont été évacuées, mais des familles restent encore prisonnières des inondations.

Jeudi, un bus qui transportait 50 passagers pour un mariage a été emporté dans un ravin faisant une douzaine de morts, le couple étant parmi les portés disparus.

« Il n’est pas uniquement question de ce à quoi les gens sont exposés aujourd’hui, mais de ce à quoi ils auront à faire face lorsque les pluies auront cessé – les dégâts », remarque Shuja’at Bukhari, éditeur en chef du local Rising Kashmir, soulignant l’étendue des dommages à long terme.

***

N’oublions pas le Kashmir dans nos prières. Il y a une organisation faisant un travail de soutien sur place, Athrout, puisse Allah les récompenser et les soutenir. Toutefois nous n’en savons pas plus sur eux. Nous vous renvoyons à leur site où vous trouverez plus d’informations et où vous trouverez les modalités pour faire un don. Voici ci-dessous quelques photos d’eux.

Si vous avez des questions quelconques, n’hésitez pas à nous les faire parvenir. Nous avons également contacter deux ONG françaises, espèrant qu’elles pourront mettre en place collectes et actions.

Athrout

B

C

 

Publicités