On ne peut précisément établir à quel moment l’on a été « sur-pollué », bien qu’il y ait nombreux signes l’indiquant. Dès notre enfance nous sommes programmés à penser d’une certaine manière. En réalité, on ne nous apprend pas à penser par nous-mêmes, mais on nous en donne l’illusion. C’est que l’on se base sur des principes, des notions, des termes pour raisonner, et ces derniers sont tous prédéfinis (ce qui limite largement les conclusions).

Ainsi, celui qui rêve de construire de quoi flotter dans un monde où tout coule, et ne reçoit que matériaux lourds (trop forte densité) pour cela, finit par abandonner son rêve le pensant impossible. Mais qu’il décide d’explorer de nouvelles équations par lui-même, et le résultat est tout autre !

Nous ne voulons pas couler. Il nous faut aller à contre courant et c’est ce que nous essayons de faire.

cartoon by wasserman

« GUANTANAMO N’EST PAS MA FAUTE… ÇA  DÉPEND DU CONGRÈS… JE NE PEUX RIEN FAIRE… »

Cartoon satirique représentant bien l’ironie de la situation de gavage forcé à Guantánamo et la position du gouvernement US. Et cela est intenable. Les US nous ont fait avaler trop de choses, sur trop de sujets et depuis trop longtemps.

Combien de personnes pensent que ces hommes se trouvent à Guantánamo (ou ailleurs) car ils le méritent ? Combien de personnes ont vu leurs visages ? Combien de personnes ont lu leur parcours, leur histoire ? Combien ? Il sera difficile de répondre. Il y en a, mais bien trop peu.

Et à l’inverse, combien se contentent de ce qu’ils lisent ou entendent dans les médias de masse ? Malheureusement trop. Vraiment trop. Peut-être même en faites-vous partie.

Bien que cela nous inspirait répulsion, après longue réflexion sur son utilité, nous avons donc décidé d’user de l’outil f-book à nouveau. 

Le 5 Décembre 2013, date du transfert révoltant de notre Frère Djamel Ameziane, une page a été créée : Faqiraat ilaa Rabbinaa – pour la fermeture de Guantanamo et autres causes. Elle doit être accessible même pour ceux qui n’ont pas de compte f-book. Tout le monde pourra donc lire. In sha’a llahu, la date sera pour nous symbolique…

Tristement, avec le développement des technologies, si l’information ne vient pas à nous, nous n’allons pas à elle. Nous avons donc décidé notre plan d’approche : Gavage contre gavage (nous n’avons que vérité au menu). Et comme il n’est pas toujours aisé de rédiger des articles pour transmettre de plus brèves infos, cela nous permettra – bi idhnillahi – de déployer nos attaques informatives dans le temps, un peu à la technique de razzia… (qui vient de l’arabe ghazwah (غزوة) – et ça nous plait ;)

Il y a de plus des actions que nous voulons entreprendre et pour lesquelles il nous faudra plus de suivi. Dans la réflexion (réticente) sur f-book, une noble âme (je prie qu’ALLAH illumine toujours son cœur) nous avait répondu :  « La question n’est pas trop de savoir s’il faut ré-ouvrir la page des faqiraat, car si on veut plus de visibilité la réponse est: évidemment que oui. Je pense que la question est plutôt de savoir si parler des détenus de Guantanamo, de faire connaitre leur quotidien, de parler de ce que risque Shaker Aamer, etc. est plus important que s’exposer aux aspects négatifs de f-book. » J’ai gardé cette réponse à l’esprit. Il ne s’agit pas de nous, il est vrai. Et après tout, pour nous ce sera f-book. Book : quel sublime mot !  Nous inscrirons donc notre page dans le livre de l’Histoire, nous plaçant avec ceux qui luttent pour le bien… 

On ne peut certes pas changer le monde par des mots… mais on peut tout au moins modifier son régime ;)

1470253_650071081681975_539150417_n

Publicités