Où se trouve le monde pour nous sauver de la torture ?
Où se trouve le monde pour nous sauver du feu et de l’obscurité ?
Où se trouve le monde pour sauver les grévistes de la faim ?

— Extrait du “Poème de la Grève de la Faim”
par Adnan Latif, 37 ans – retrouvé mort
à Guantanamo le 12 Septembre 2012.

Que feriez-vous si vous étiez emprisonné depuis plus de dix années, sans jamais avoir été jugé coupable de crime ? Si vous étiez torturé et maltraité ? Si vous ne pouviez voir votre famille ? Si vos uniques visiteurs étaient des interrogateurs et avocats ? Puis que vous étiez jugé libérable – considéré inoffensif par vos ravisseurs – et ayez reçu l’information que la prison allait clore ; mais que vous demeuriez enfermé sans entrevoir la fin ? Qui entendrait vos appels ? Quelle résistance pourriez-vous mettre en place ?

Ceci est la situation de plusieurs dizaines d’hommes se trouvant dans l’établissement de détention U.S. à Guantanamo. Excédés de leur traitement et incités par une nouvelle vague d’abus, ils ont entamé une grève de la fin en Février qui ne fait que gagner l’attention de la presse états-unienne.

La majorité des hommes du Camp 6, le plus large dans le complexe de détention de Guantanamo, sont en grève de la faim depuis le 6 Février 2013. Les avocats des prisonniers précisent que les hommes protestent contre leur isolement indéfini et contre ce qu’ils considèrent être des perquisitions importunes de leurs Corans (et autres biens personnels tels que photos de famille, lettres, etc.). Le gouvernement des États-Unis reconnait désormais qu’il y a 21 hommes qui refusent de se nourrir, bien que les procureurs insistent sur le fait que le nombre est bien supérieur.

La santé de ceux qui sont en grève de la faim se détériore. Les procureurs rapportent que certains hommes ont perdu entre 4 et 9 kilos et qu’au moins deux douzaines avaient perdus connaissance. Selon les experts médicaux, des dommages psychologique et physiologique irréversibles tel que perte d’audition, cécité et hémorragie peuvent commencer à se manifester au quarantième jour de grève de la faim, et la mort fait suite.

La U.S. Navy rapporte que 8 hommes ont été nourris de force – une pratique condamnée par certaines organisations humanitaires comme étant en elle-même une forme de torture, pratique employée afin de « rompre » de précédentes grèves de la faim à Guantanamo.

166 hommes demeurent enfermés à Guantanamo. 86 ont été déclarés libérables. Tous sont sujets à une indéfinie détention, retenus à un prix de 800 000 dollars par an pour chaque homme, dans une prison que le Président des Etats-Unis s’est engagé à clore lors de son premier jour au pouvoir, en Janvier 2009.

***

witnesstorture_bleachers

« Sous Bush vous pensiez qu’une détention indéfinie était un outrage, Sous Obama votre inattention est un outrage… ils meurent littéralement de faim* pour votre attention. »

Citation des membres de « World Can’t Wait ».
(*En Anglais le terme « starving » signifie mourir de faim mais peut également avoir le sens d’aspirer profondément à quelque chose, avoir un vif désir de.. etc.)

 

World Can’t Wait est un mouvement créé aux Etats-Unis en réaction à la « direction fasciste initiée par le Gouvernement Bush ».
L’organisation, qui se veut indépendante, milite par divers moyens pour mettre entre autre fin:
– à la « Guerre de la terreur » avec tous ses corollaires : répressions politiques, brutalité, torture et espionnage ;
– aux « occupations injustes, illégitimes et criminelles » de l’Iraq et de l’Afghanistan ;
– à la culture de sectarisme, intolérance et avidité.

Dans le contexte de la grève de la faim des détenus de Guantanamo, l’Organisation à appelé à réagir en proposant plusieurs actions telles que – prendre une photo de soi en lieu public vêtu d’un costume orange (à l’image de la tenue des prisonniers de Guantanamo) avec une capuche noire sur la tête (comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus) ;
– en offrant un jeûne solidaire n’importe quel jour dans la semaine du 24 au 30 Mars ;
– en manquant un repas et usant du temps disponible pour envoyer une lettre à l’un des détenus de Guantanamo ou en se servant du coût du repas pour ce faire.
– etc.

Autres actions possibles : SIGNEZ les pétitions suivantes :


– pour notre Frère Shaker Aamer : Release Shaker Aamer from Guantanamo Bay
(Si vous ne voulez pas que votre nom paraisse dans la liste publique des signataires il suffit de cocher la case : « don’t display my name ».)

– pour notre Frère Nabil Hadjarab, se trouvant dans une situation similaire :

EDIT : Al-hamdulillahi, Nabil a été depuis libéré  ; mais il faut continuer à signer la pétition pour demander son retour en France…
 Ramenons Nabil Hadjarab en Fance

(De même ici, si vous ne voulez pas que votre nom paraisse dans la liste publique des signataires il suffit de décocher : « Afficher ma signature sur Change.org » juste en dessous de la case SIGNER)

(Le combat continue pour Shaker)

Soyons généreux et conscients.. Puisse ALLAH leur apporter Son Soutien, et nous accorder le tawfiq de nous souvenir d’eux et d’oeuvrer de manière quelconque…

Vous pouvez également visualiser les vidéos suivantes sur notre Frère Shaker Aamer et la situation des prisonniers à Guantanamo :
Qui suis-je ? Me connais-tu ?
Lettres de Foi _ La souffrance de Shaker Aamer à Guantanamo 

Publicités