Les larmes ont de quoi s’écouler en apprenant la nouvelle de l’extradition de notre frère Babar Ahmad… Plus de huit ans de combat contre cette honteuse affaire… Nous avons vu des frères et sœurs faire des veillées, sacrifier de leur temps avec leur famille, sacrifier leur repos, œuvrer malgré maladie et fatigue… 

On a honte de vivre dans un monde où la justice n’existe plus, honte de vivre une époque où le monde s’accorde à aimer détester les musulmans… Non, point de victimisation là dedans. C’est un fait.

Les US ont donné une définition étriquée (bien médiocre définition) du terrorisme afin de mener à bien sa campagne contre les « Etats Voyous ». Les médias ont parfaitement su prendre le relais pour que dans l’esprit des gens « terrorisme » sonne avec « islamisme »… Dès lors, tout musulman est potentiellement terroriste, cela ne choque guère. Voilà pourquoi de telles accusations peuvent plus facilement tomber. Or Il y a toujours eu d’autres terrorismes : le terrorisme corse, le terrorise irlandais… etc. Mais l’on a préféré balayer les notions. Un Irlandais sera-t-il considéré terroriste simplement pour sa nationalité ? Un Corse, sera-t-il si facilement reconnu terroriste ? Certes non … Qu’y songe qui le veut.

Nous disions donc… C’est un musulman, alors sans outre jugement (entendre ici jugement réel et non factice), sans présomption d’innocence aucune (c’est qu’il est déjà coupable d’être musulman), on le jette au trou, on imagine volontiers les pires des traitements, on reste fièrement perché sur son trône comme le pire despote qui sourit face aux larmes des familles et proches. 

Nous repensons ce soir aux conséquences du Traité de Hudaybiyah, quand accord fut donné de renvoyer tous ceux qui accepteraient l’Islam à Makkah les empêchant de se rendre à Madinah. A l’instant où le traité fut signé, un groupe de nouveaux musulmans se présenta et voulut suivre le Rasul paix et bénédictions d’Allah sur lui, à Madinah. Les Quraysh, en toute insensibilité, s’y opposèrent, mettant en avant les termes du contrat… Homme honnête et juste qu’il était, le Prophète – paix et bénédictions d’Allah sur lui – accepta et dans ce moment tragique dût renoncer à laisser ces nouveaux musulmans se joindre à eux. Dans la poussière de ces contrées ils se jetèrent au sol, suppliant de les laisser les suivre… Face à eux, les musulmans de Madinah suppliaient également, le cœur déchiré de voir les leurs destinés aux tortures qui pour sûr allaient être leur sort… Et devant eux, les Quraysh les enchaînèrent,  une fois encore, sans la moindre sensibilité. Et ils furent renvoyés à Makkah
Quel fut leur crime ? Celui d’être musulmans…

Aujourd’hui nous vivons la même chose, bien que nous ayons affaire à des sociétés soit disant cultivées. Quel genre de culture est la leur ?

Mon frère Babar ainsi que mon frère Talha Ahsan vont être envoyés aux US où ils devront demeurer dans une cellule d’isolement… attendant un procès.

L’Europe est coupable de ce qui se passe aujourd’hui… de ce qui se passera demain. Ressortissants anglais, c’est en Angleterre qu’ils auraient dû être jugés pour ce dont on les accuse… et nul part ailleurs. Mais l’Europe semble courber l’échine face aux Etats-Unis…

L’autre question que l’on se pose est celle de savoir : et nous, qu’avons-nous fait face à cela ? Que faisons-nous ? Le jugement est tombé, arrêté, l’extradition aura lieu… Qu’avons-nous fait pour nous joindre à leur lutte ? Peut-être même n’en avions-nous jamais entendu parler ? Et maintenant, qu’allons-nous faire ?

Priez pour notre frère et pour sa famille… Si vous souhaitez leur venir en aide d’une façon quelconque, sachez qu’ils ont mis en place une collecte d’argent pour faciliter les voyages prochains de la famille de Babar Ahmad aux Etats-Unis, afin de lui permettre d’avoir encore contact avec sa famille. Puis… priez pour lui, pour Talha Ahsan également et pour tous ces autres musulmans et autres innocents qui croupissent quelque part dans une cellule, tout juste car ils étaient la cible facile d’un monde qui rit face à la souffrance des gens…

Ô monde… ne ris pas trop. Nos larmes ne sont pas des larmes de faiblesse…

Sur les photos nous avons le très touchant Papa de Babar Ahmad qui s’est donné corps et âme dans la lutte pour son fils… Puisse Allah les accompagner.

Voici le site officiel :

http://www.freebabarahmad.com/


Publicités