« On devient vieux quand les jeunes nous abandonnent. »

– Marcel Pagnol.

Merci à Marcel Pagnol qui nous permet cette réflexion du soir…

************************************

Trop souvent nous oublions et délaissons les plus âgés autour de nous, qu’ils soient nos proches parents, nos voisins, ou même tout simplement des inconnus, comme si nous ignorions qu’un jour – si Allah nous prête vie – ce sera notre tour d’atteindre la force de l’âge. Nous vivons certes dans une société qui veut à tout prix combattre la vieillesse, mais accepter qu’elle fait inévitablement partie du cycle de la vie sera une victoire dans l’ensemble de notre existence.

« On devient vieux quand les jeunes nous abandonnent. » Si notre présence, notre sourire, notre coup de main, notre conversation peuvent-être un moment de répit, de bonheur dans leur existence, s’ils peuvent-être un soulagement, ou une brise de jeunesse carressant leurs lourdeurs, pourquoi donc les en priver ? Ne souhaiterions-nous pas que nos « vieux » aient de nobles âmes pour les accompagner, n’aimerions-nous pas avoir, nous-mêmes, dans notre vieillesse une force et une joie ?

Soyons alors soutien les uns pour les autres. Apprenons à partager ce que nous possédons pour être un moyen d’atteindre la Satisfaction de l’Unique. Soyons une branche pour retenir cette feuille desséchée par le temps, et empêchons là de tomber dans le fleuve fatale de la vie.

La branche qui sait garder la fraîcheur des bourgeons, la force de la jeunesse, la sagesse des adultes et la profondeur des anciens est une branche qui ne connaîtra pas la brisure des saisons, car la faiblesse de la division n’aura pas eu temps de ronger ses fondations.

Un Shaykh disait qu’aujourd’hui nous avions perdu la notion d’unicité… dans tous les sens du terme. Face à la multiplicité des choses nouvelles, l’homme a perdu le goût de l’essentiel. L’homme a connu la distraction.
Unissons-nous donc sur l’apprentissage du vrai, unissons-nous pour y accéder ensemble, pour ne délaisser personne, et focalisons-nous sur notre But Unique qui Lui perdure, la Source de toute unicité… l’unicité par excellence : ALLAH.

Ne soyons plus distraits, et essayons de retrouver le sens de notre existence, en effectuant ces petites choses, comme l’amour et l’aide des anciens.

Qu’Allah bénisse toute personne âgée en cette nuit et toute fois que ces mots pourront être lus, et même en leur oubli et silence.
Que ceux qui sont dans la tristesse de la solitude et de l’ennui trouvent une source de bonheur… Qu’ils soient honorés de la foi, de l’Islam, qu’Allah place en leur coeur l’Iman. Qu’Il les rende heureux par Son Souvenir et Son Evocation, et qu’Il fasse qu’ils ne connaissent plus ces longues heures douloureuses remplies d’ennui.

N’oublions pas que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) fut envoyé pour parfaire et ennoblir les caractères. Aspirer à un bon comportement est dès lors l’une des premières voies pour se rapprocher de son pieux modèle, sans mentionner qu’elle est également la  meilleure clé pour inviter l’autre à découvrir son univers…  

On ne sait jamais quelle bonne action inspirera plus de goût à la Lumière…

Parmi les choses à faire (liste non exhaustive !) :

– saluer dans la rue ;
– aider à porter des sacs ou autres, pousser le chariot (ou caddie) ;
– ouvrir les portes et laisser la priorité de façon courtoise ;
– toujours laisser passer en premier ;
– laisser la place assise dans les métro/tram/bus ou autre ;
– sourire ;
– accompagner, discuter, respecter ;
– rendre visite ;
– cuisiner plus et partager son repas ;
– soutenir dans toute tâche possible (courses, ménages…)
– si en plus ce sont nos enseignants/parents ou proches : honorer, écouter, estimer…;
– ne jamais brusquer même si nous estimons qu’ils ont tort ;
– bannir l’idée des maisons de retraite…;
– etc.
– … et toutes les bonnes idées qui sont vôtres et que nous n’avons pas citées là :)

(Photo by alsebka)

Publicités